Les chorales ACJ de Ste Geneviève des Bois

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil / LA CAVATINE / LE CHANT CHORALE
Envoyer Imprimer PDF

 

La portée de la musique dans la gamme des soins




Entonner son hymne préféré sous la douche ou dans sa voiture n’est peut-être pas aussi futile qu’on aurait tendance à le penser.

D’après une recherche allemande, publiée dans le Journal of Behavioral Medicine, le chant pourrait avoir un impact positif sur le système immunitaire, offrant ainsi une meilleure protection contre la maladie.

Afin d’évaluer les effets du chant sur l’immunité, l’équipe de scientifiques de l’Institut d’éducation en musique (Institute of Musical Education) de l’Université de Francfort a sollicité la collaboration des membres d’une chorale professionnelle.

Les chercheurs ont prélevé un échantillon sanguin chez chacun des membres avant et après une répétition du Requiem de Mozart d’une durée de 60 minutes. Ils ont analysé les taux d’immunoglobuline A, une protéine qui fonctionne comme un anticorps, et d’hydrocortisone, une hormone antistress.

Résultat : immunoglobuline et hydrocortisone étaient beaucoup plus élevés dans les échantillons prélevés après la répétition.

En complément, une semaine plus tard, les chercheurs ont demandé aux participants d’écouter la pièce musicale, sans la chanter cette fois. Ils n’ont alors noté aucune modification significative des taux sanguins.

Une information qui dénote que c’est bel et bien l’action de chanter, et non pas simplement la musique elle-même, qui aurait un impact sur le système immunitaire.

En prime, font valoir les scientifiques, chanter met de bonne humeur... Julie Calvé - Réseau Proteus D’après ABC News Online et AFP

Chanter... mais, à tout prendre, qu'est-ce ?

Chanter, c'est une action qui nous offre le plaisir d'être avec les autres, de respirer,

d'articuler et de mémoriser. C'est le plaisir d'être reconnu dans un groupe et donc de

retrouver son identité, ce qui est valorisant et entraîne la joie de vivre.

Chanter demande de bien respirer donc de contrôler le travail des muscles respiratoires, ce qui

augmente l'ampliation thoracique et facilite l'expectoration des bouchons muqueux.

Respirer, c'est aussi mobiliser son diaphragme ce qui produit un brassage abdominal

favorable pour le transit intestinal. De plus, la modification de la quantité "d'air courant"

inspiré durant le chant améliore l'oxygénation du sang, donc du cerveau.

Chanter, c'est articuler, moduler sa voix, mettre en jeu des automatismes (le cortex, les oreilles, le larynx) et les muscles du visage qui en même temps créent le sourire, témoin du plaisir de chanter.

Chanter fait travailler la mémoire auditive, celle de fixation (apprentissage d'un chant nouveau),

celle d'évocation du temps vécu (avec sa charge émotionnelle).

Chanter, c'est être par et avec les autres. C'est utiliser son instrument musical corporel pour

montrer son existence et s'intégrer dans une communauté de relations.

Le chant met en relief les voyelles alors que la parole s'appuie sur les consonnes. C'est de la

musique qui est en soi


Le chant choral, qui est le plus pratiqué et le plus accessible,

offre en plus des avantages spécifiques.

Rencontres enrichissantes, ouverture d’esprit, dynamique de groupe…

dans un chœur, on se sent vraiment portée par la voix des autres !

 

La vie est trop courte pour ne pas la chanter !


Do, ré, mi, fa, sol… demain, je m’y mets !

 

 

 

 

 


 

VISITEURS

Nous avons 5 invités en ligne

Qui ? Quoi? Ou ?